Demande de participation aux programmes

Langue

Présentation du programme

Place

Introduction à la culture régionale

Maison de la culture du Japon à Paris (Salle de reception)

Voir Informations sur le lieu
Date
  • Ven 19/10
    16h00-17h0017h30-18h30

125 Préfecture d’IWATE
Atelier : initiation aux danses folkloriques d’IWATE

Cet évènement vous permet d'en apprendre plus sur les quatre danses folkloriques (Shishi-odori, Onikenbai, Kagura et Toramai) présentées par les troupes de danseurs de la préfecture d'Iwate, grâce à leurs explications. Un atelier d'initiation à la danse en groupe est également au programme.

Participez aux ateliers de danse et de port de costumes pour échanger avec les artistes folkloriques qui se produiront lors des représentations.
>Shishi-odori (danse du chevreuil)
Les danseurs portent un costume surmonté d’une tête de chevreuil et dansent en groupes de huit personnes. Dans la préfecture d’Iwate, on trouve deux grandes variantes du Shishi-odori : l’une où les danseurs portent un tambour et l’autre où ils n’en ont pas. Pour la première, ils dansent avec de vrais bois de chevreuil.
>Onikenbai (danse de l’épée du démon)
Cette danse est dérivée de celles pratiquées en récitant des prières à Bouddha. Elle représente la manière dont Bouddha écarte les mauvais esprits incarnés par les masques des danseurs. Pendant le festival O-bon dédié aux âmes des ancêtres, ces danses ont pour but de repousser les mauvais esprits et d’appeler les foules à l’éveil bouddhique.
>Kagura (danse dédiée aux dieux)
Le Kagura puiserait des origines dans les danses qui étaient pratiquées à la cour des nobles pendant la période Heian, il y a près de 1000 ans. Cette danse offerte aux dieux dans les temples shinto comporte quatre grandes catégories dans la préfecture d’Iwate : le Yamabushi Kagura, le Miyaburi Kagura, le Serifu Kagura et le Taga Kagura.
>Toramai (danse du tigre)
Le Toramai est un type de danse du lion. Sa particularité vient de la tête de tigre, et non de lion, qui est rarement utilisée au Japon, un héritage des régions du littoral pacifique de la préfecture d’Iwate. Deux personnes sont cachées sous une toile représentant le corps de l’animal, qui est rattachée à la tête, et dansent avec vigueur. Le Toramai est parfois dansé sur un bateau ou sur une échelle.